Délibérations du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine


Autocars en vallée d’Aspe

“Le plus petit marchand est savant sur ce point :
Pour sauver son crédit, il faut cacher sa perte”

Jean de la Fontaine (1621 – 1695) – La Chauve-souris, le Buisson et le Canard –
Livre XII, fable 7 – 1693

Version initiale du 8 juin 2022, dernière mise à jour au 8 juin 2022

Les autocars en vallée d’Aspe

Depuis la fermeture de la ligne ferroviaire en 1970, le service de transport collectif en vallée d’Aspe jusqu’à Canfranc est assuré par un service d’autocars. Ce service a été effectué par la SNCF jusqu’au 31 août 2009, data à laquelle la gestion a été reprise par le Conseil Régional et déléguée au transporteur Citram Pyrénées.

Chaque année, le délégataire Citram Pyrénées fournit au Conseil Régional le bilan chiffré du service avec description détaillée de la fréquentation, des recettes et des charges. De 2010 à 2016, les délibérations du Conseil Régional restituaient parfaitement toutes les données de Citram Pyrénées. A partir de 2016, et donc de la date de réouverture de la section ferroviaire d’Oloron-Sainte-Marie à Bedous, la restitution du Conseil Régional est de plus en plus parcimonieuse. Beaucoup d’informations sont manquantes, les données ne sont plus des données brutes mais souvent des données relatives fournies par variations d’une année à l’autre. Tous les arguments sont recevables pour justifier les baisses de fréquentation : grèves de la SNCF, interruption de la circulation sur la RN 134… En revanche, la moindre hausse de la fréquentation ou des recettes est fortement mise en valeur quitte à tronquer la réalité en jouant sur les chiffres.

C’est pourquoi, les valeurs de 2010 à 2016 contenues dans les tableaux ci-dessous sont issues directement des données du Conseil Régional, les valeurs de 2016 à 2019 contenues dans les tableaux ci-dessous sont reconstituées à partir des informations disponibles dans les délibérations et peuvent donc être sujettes à caution.

Autocars à grande capacité mais souvent vides 

Référence des délibérations

1991.411.CP

2011.1909.CP (Annexe)

2012.1673.CP (Annexe)

2013.2025.CP (Annexe)

2014.1826.CP (Annexe)

2014.2056.SP

2014.2056.SP (Annexe)

2015.990.SP (Annexe)

2015.2039.CP (Annexe)

2016.1091.CP

2016.2835.CP (Annexe)

2017.2366.CP (Annexe)

2018.2269.CP

2019.616.SP

2019.2110.CP

2020.195.CP (Annexe)

2020.687.CP

2020.687.CP (Annexe)

2020.2161.CP (Annexe)

 

 

Jusqu’en août 2016, date de la réouverture de la section ferroviaire d’Oloron-Sainte-Marie à Bedous, le service d’autocar consistait à effectuer d’Oloron-Sainte-Marie à Canfranc :

  • 5 aller-retours du lundi au vendredi toute l’année ;
  • 3 aller-retours les samedis, dimanches et fêtes toute l’année.

Depuis septembre 2016, le service a évolué et consiste désormais à effectuer, soit de Bedous à Canfranc en correspondance avec les TER, soit d’Oloron-Sainte-Marie à Canfranc :

  • 4 aller-retours du lundi au vendredi d’octobre à mai ;
  • 6 aller-retours du lundi au vendredi de juin à septembre ;
  • 5 aller-retours les samedis, dimanches et fêtes d’octobre à mai ;
  • 6 aller-retours les samedis, dimanches et fêtes de juin à septembre ;

Qui plus est, à l’occasion de cette réouverture et en prévision d’un afflux de voyageurs allant jusqu’à Canfranc, Citram Pyrénées a investi dans des autocars de grande capacité avec un niveau d’équipement supérieur (wifi, presse papier et numérique, rangements ski et vélo, information temps réel, prises électriques à bord).

Cependant et malgré le déni de la Région Nouvelle-Aquitaine, les autocars sont très peu fréquentés et parfois vides. C’est ce que montrent les analyses suivantes.

La fréquentation des autocars jusqu’à la réouverture de la section d’Oloron-Sainte-Marie à Bedous

Référence des délibérations

1991.411.CP

2011.1909.CP (Annexe)

2012.1673.CP (Annexe)

2013.2025.CP (Annexe)

2014.1826.CP (Annexe)

2014.2056.SP

2014.2056.SP (Annexe)

2015.990.SP (Annexe)

2015.2039.CP (Annexe)

2016.1091.CP

2016.2835.CP (Annexe)

2017.2366.CP (Annexe)

 

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

jan à aoû

Nombre d’aller-retours

L au V : 5

S D F : 3

L au V : 5

S D F : 3

L au V : 5

S D F : 3

L au V : 5

S D F : 3

L au V : 5

S D F : 3

L au V : 5

S D F : 3

L au V : 5

S D F : 3

Nombre de trajets

3 170

3 170

3 170

3 170

3 170

3 170

2 340

km commerciaux en km/an

160 468

159 848

167 950

209 774

197 075

195 126

133 471

Fréquentation en nombre de  voyageurs

13 459

14 963

14 727

17 045

14 485

14 481

 9 987

Nombre moyen de voyageurs par trajet

4,2

4,7

4,6

5,4

4,6

4,6

4,3

Distance moyenne par trajet en km

11,9

10,7

11,4

12,3

13,6

13,5

13,4

Recettes en €

64 796

71 627

70 193

82 797

70 876

73 373

37 799

Recettes commerciales en €

57 294

65 340

58 134

56 589

49 862

51 891

23 260

Charges en €

347 540

359 481

374 776

381 717

381 613

376 054

251 118

Contribution financière de la Région en €

287 796

295 791

307 995

298 978

303 954

296 236

213 319

Contribution en €/km

1,79

1,85

1,83

1,43

1,54

1,52

1,60

Contribution par voyage en €

21,38

19,77

20,91

17,54

20,98

20,46

21,36

Ainsi, de 2010 à 2016, date de réouverture de la section ferroviaire d’Oloron-Sainte-Marie à Bedous, la fréquentation est très faible de l’ordre de 4 à 5 voyageurs par trajet en moyenne, chaque voyageur effectuant 10 à 13km en moyenne, si bien que l’exploitation est fortement déficitaire et est compensée par la Région Nouvelle-Aquitaine pour un coût total d’environ 300 000€ par an, soit un montant de 20€ par voyage et environ 1,50€ par km effectué.

La fréquentation des autocars à partir de la réouverture de la section d’Oloron-Sainte-Marie à Bedous

Référence des délibérations

2017.2366.CP (Annexe)

2018.2269.CP

2019.616.SP

2019.2110.CP

2020.195.CP (Annexe)

2020.687.CP

2020.687.CP (Annexe)

2020.2161.CP (Annexe)

 

 

2016

sept à déc

2017

2018

2019

Nombre d’aller-retours

L au V :  6 été 4 hiver

S D F : 5 hiver

L au V :  6 été 4 hiver

S D F : 6 été 5 hiver

L au V :  6 été 4 hiver

S D F : 6 été 5 hiver

L au V :  6 été 4 hiver

S D F : 6 été 5 hiver

Nombre de trajets

1 180

3 520

3 520

3 520

km commerciaux en km/an

47 595

151 990

153 495

150 349

Fréquentation en nombre de  voyageurs

2 275

9 777

7 494

9 435

Nombre moyen de voyageurs par trajet

1,9

2,8

2,1

2,7

Distance moyenne par trajet en km

20,9

15,5

20,5

15,9

Recettes en €

6 765

40 598

31 788

 

Recettes commerciales en €

6 229

 

 

 

Charges en €

124 051

492 259

509 980

 

Contribution financière de la Région en €

117 347

342 198

359 467

360 361

Contribution en €/km

2,47

2,25

2,34

2,40

Contribution par voyage en €

51,58

35,00

47,97

38,19

A partir de 2016, date de la réouverture de la section ferroviaire d’Oloron-Sainte-Marie à Bedous, la fréquentation diminue pour n’être plus que de 1 à 3 voyageurs par trajet en moyenne, chaque voyageur effectuant 15 à 20km en moyenne, si bien que l’exploitation est encore plus déficitaire et est compensée par la Région Nouvelle-Aquitaine pour un coût total d’environ 360 000€ par an, soit un montant de 35€ à 50€ par voyage et environ 2,40€ par km effectué.

Ainsi, la réouverture de la section ferroviaire d’Oloron-Sainte-Marie à Bedous a eu pour conséquence de diminuer la fréquentation des autocars qui sont pourtant plus performants et plus confortables. Les voyageurs sont moins nombreux et font plus de kilomètres, ce qui logique car moins de voyageurs sont présents entre les villages d’Oloron-Sainte-Marie à Bedous.

En conclusion

 Petit résumé de l’explosion des coûts de l’autocar en vallée d’Aspe notamment depuis la réouverture de la section ferroviaire d’Oloron-Sainte-Marie à Bedous en 2016 :

 

2010

2011

2012

2013

2014

2015

 2016

jan à aou

2016

sep à déc

2017

2018

2019

Fréquentation en nombre de  voyageurs par an

13 459

14 963

14 727

17 045

14 485

14 481

9 987

2 275

9 777

7 494

9 435

Nombre moyen de voyageurs par trajet

4,2

4,7

4,6

5,4

4,6

4,6

4,3

1,9

2,8

2,1

2,7

Distance moyenne par trajet en km

11,9

10,7

11,4

12,3

13,6

13,5

13,4

20,9

15,5

20,5

15,9

Contribution financière de la Région en €

287 796

295 791

307 995

298 978

303 954

296 236

213 319

117 347

342 198

359 467

360 361

Contribution en €/km

1,79

1,85

1,83

1,43

1,54

1,52

1,60

2,47

2,25

2,34

2,40

Contribution par voyage en €

21,38

19,77

20,91

17,54

20,98

20,46

21,36

51,58

35,00

47,97

38,19

Contrairement aux prévisions du Conseil Régional qui s’attendait à une explosion de la demande, et malgré toute la publicité faite par la Région et les offices de tourisme, et malgré l’instauration du Pass Pau – Canfranc à 12€, la fréquentation des autocars est absolument famélique avec très peu de voyageurs par trajet et un coût pour la collectivité de 360 000€ par an. Ceux-ci doivent se sentir bien seuls, et lorsqu’il n’y en a aucun, une circonstance très courante, les conducteurs des autocars doivent être désabusés et désespérés de cette situation.

Une fois de plus, la réouverture de la section d’Oloron-Sainte-Marie à Bedous a eu l’effet inverse de ce qui était escompté puisque ce service d’autocar est un raté et un fiasco complet. Certes, il s’agit d’un service public pour desservir les villages de la haute vallée d’Aspe, mais un simple service de taxi à la demande avec des mini-bus hybrides ou électriques aurait été largement suffisant pour couvrir le besoin et à un coût bien plus raisonnable pour la collectivité. Tout ceci est absolument désespérant…